FoodChéri

Réinventer l'expérience de la livraison de repas pour le déjeuner (et éviter les sandwichs triangle)

FoodChéri est une cantine connectée, avec laquelle des milliers de parisiens, lyonnais ou encore lillois mangent chaque midi à la maison et au bureau.

Arrivée en 2017 quelques mois avant que FoodChéri ait rejoint Sodexo, j'ai travaillé sur tout le parcours client, de l'exploration de la carte, au passage de commande, au suivi de livraison, en conséquence de quoi le taux de conversion du site a doublé.

Cette page présente des extraits de mes travaux conçus durant mes derniers mois chez FoodChéri.

À cette époque, je travaillais pour trois produits en parallèle : FoodChériSeazon et l'outil interne de cuisine (SaaS) de l'entreprise.

Période

Juillet 2017 — Septembre 2020

rôle

Lead Solo Designer - Découverte, recherche utilisateur, design, animation, testing

équipe

Laurent Partouche, chef de produit
Lucie Moulin, product owner
4 développeurs
‍Agathe Mametz, lead designer (👋)

Objectifs 🎯

Pour rester concurrentiel, FoodChéri doit continuellement améliorer sa qualité de service. Cela passe bien entendu avant tout par le fait de servir des plats qui soient bons et de les servir à l'heure. Pour avant de pouvoir goûter les plats, il faut pouvoir les commander !

Ainsi, en tant que product designer du site et de l'app FoodChéri, j'ai travaillé continuellement sur les points suivants :

1. Site e-commerce performant : le client doit découvrir et commander son plat chaque midi sans faire d'erreur de la manière la plus optimale possible.

2. Une relation de confiance avec ses clients : en ayant toutes les clés en main pour prendre leurs décisions, les clients doivent se sentir en contrôle à chaque instant de l'expérience (Arrivée sur le site, commande, suivi de la livraison, réchauffage du plat).

3. Marque engagée : FoodChéri se distingue par ailleurs face à ses concurrents par son positionnement très engagé dans le "bien manger", et cet engagement doit être reflété sur le site.

Commander en 2 clics 👏

Une partie de nos clients revenant tous les jours sur le site, il est important qu'une fois leur choix arrêté sur un délicieux plat, ils puissent passer commande en l'espace de quelques secondes.

Le parcours d'achat se découpe en plusieurs volets qui permet au client de vérifier toutes ses informations les unes après les autres avant de passer sa commande. On évite ainsi les problèmes d'adresse ou de préparation de commande, très embêtantes pour l'équipe de livraison.

C'est sur ce principe que nous avons conçu conçu un site "one page", où il n'est même pas nécessaire de quitter la page d'accueil pour passer commande. Tout se fait depuis le même endroit pour le client :

  • La découverte et le choix des produits
  • Le passage de commande
  • Le suivi de livraison

Démonstration d'un passage de commande :

L'autre avantage de travailler en volet latéral est que cela permet de contourner intelligemment la problématique du design responsive. Les écrans en volet (soit toutes les pages fonctionnelles hormis la carte) ne possèdent qu'un seul layout.

Et la seule chose que l'on gère en media queries, c'est si le volet prend toute la largeur de l'écran, ou bien si il vient se snaper à un bord, comme ici :

Le site est simple et ergonomique. Il est facile d'ouvrir un compte et de se faire livrer rapidement. Et c'est super bon !

👩‍🦱 Sabine, cliente FoodChéri

Alterfoodists ✊

En tant que marque engagée, FoodChéri promeut le mieux et le bien manger. Cela passe par le choix d'ingrédients de saison et labellisés, en circuit court (quoi que ce n'est pas toujours la meilleure option, d'après Caroline, la cheffe R&D) et avec une faible empreinte carbone.

Ce travail immense de "sourcing" par l'équipe des cuisines est mis en valeur sur le site sur les fiches détails de tous les produits.

En interviewant nos clients et les équipes de sourcing en interne, j'ai compris qu'il était possible de diviser les "bien faits" d'une recette en deux types : ce qui est bon pour nous, et ce qui est bon pour la planète.

Cette nouvelle fiche en volet n'est pas encore en ligne.

Ces informations nutritionnelles, on les indique également sur les étiquettes des plats. En interrogeant mes clients (et parce que je consomme aussi FoodChéri !), je me suis vite rendue compte que les plats parfois originaux demandaient une relecture de l'étiquette. Juste pour vérifier quel ingrédient est à l'origine de cet arrière goût savoureux... Ou bien s'assurer qu'on ne dépasse pas les 500 calories !

L'étiquette du plat, avec une taille maximale de 8x8cm et avec des contraintes très fortes, a été un long travail de design "tetris" pour faire entrer toutes les informations qui nous semblaient nécessaires pour le client.

Excellent rapport qualité prix.
Site très convivial, il est très simple et rapide de passer commande !

👨 Valentin, client FoodChéri